Quand je serais une retraitée

Quand je serais une retraitée

Plusieurs m’ont dit qu’ils aiment trop leur emploi pour faire comme moi, devenir une retraitée à 35 ans. Certains ont dit que c’est stupide et que je ne saurais pas quoi faire de mes journées. D’autres ont dit qu’ils ne voudraient jamais prendre leur retraite. Que de devenir retraitée jeune voulait dire que je n’avais aucune ambition.

J’ai envie de m’imaginer de quoi ma vie aurait l’air quand mon projet d’indépendance sera atteint, quand je serais une jeune retraitée. Alors, imaginez avec moi….

Quand je serais une retraitée

J’ai 35 ans, 2 jeunes enfants mineurs. Mon copain a 39 ans. Je viens de quitter mon emploi de jour. J’ai reçu ma dernière paie, c’est fini. Maintenant, de quoi ont l’air mes journées de jeune retraitée?

La préparation du matin

Je m’imagine me lever à 6h du matin, comme je l’ai toujours fait. Tranquillement, sans alarme pour me dépêcher. Je prends une douche, brosse les dents, lave le visage. Mon copain est probablement encore très bien couché dans le lit. Je descends dans le salon, ouvre ma tablette pour faire le tour de l’actualité. Radio-Canada, Le Presse, Le Monde et Les Affaires, comme tous les matins depuis mon âge adulte.

Je prépare un déjeuner et les lunchs pour tout le monde. Les enfants se réveillent vers 7h. Dépendamment de leur âge, j’ai plus ou moins de trucs à faire le matin.  À 35 ans, probablement que le plus jeune ne va pas encore à l’école primaire. Je crois que les enfants doivent socialiser, alors je l’inscrit probablement à la garderie à temps partiel le matin.

Vers 7h45-8h, les enfants sont prêts à partir. Le plus vieux prend le bus jaune. Mon copain part travailler et dépose le p’tit à la garderie.

Le début de la journée

Il est 8h, je m’installe à mon ordinateur. J’ai environ 5-6 clients pour lesquels je gère les médias sociaux, je crée du contenu, j’écris des articles de blogues. Probablement que j’ai plus de clients, ce qui serait super. Mais je n’ai pas besoin de me casser la tête à en trouver plus ou d’accepter des mandats que je n’apprécie pas. À ce stade de ma vie, si je perds un client, ce n’est pas grave. J’ai assez pour vivre le restant de mes jours grâce à mes placements. Ensuite, si ça me tente, je travaille sur mon blogue. J’écris des articles, je fais le suivi des partenariats, je lis quelques blogueurs que j’aime bien. Peut-être même que j’écris un livre dans le but de me faire publier. J’ai toujours rêvé d’être auteure.

Vers midi, je descends me préparer quelque chose à manger. J’écoute une série Netflix, lis un livre. Peu importe ce qui me tente cette journée-là. Je prends mon temps. S’il fait beau, je vais prendre une marche dehors. Sentir l’air frais.

À 13h, je vais chercher le p’tit de la garderie. Je passe l’après-midi avec. On peut jouer, lire des livres, cuisiner, peu importe ce qui nous tente de faire cette journée-là.

Le soir arrivé

Autour de 17h, le plus vieux et mon copain sont rentrés à la maison. On jase ensemble, on se dit allo. Quand on a tous faim, on se fait à souper. Parfois c’est moi qui cuisine, parfois mon copain. On alterne. Quand l’un fait à manger, l’autre aide le plus vieux avec ses devoirs. Le plus jeune s’amuse avec un livre ou des legos. On le surveille.

Vers 18h30, on soupe tous ensemble. On est relax, on est bien. On regarde ensuite un film tous ensemble ou une activité familiale, peu importe ce qui nous tente cette journée-là. Le plus vieux va sortir avec ses amis au parc. On le laisse s’amuser.

22h, les enfants vont se coucher. Je rejoins mon copain. On fait ce qu’on a envie de faire cette soirée-là.

Voyager

Quand je serais retraitée, je pourrais voyager avec ma petite famille partout dans le monde. Où je veux, quand je veux. On pourra partir dans des moments moins achalandé et profiter de prix très bas. C’est ça la liberté d’être retraitée, tu pars quand tu veux et tu fais de grosses économies.

Qu’est-ce que je fais d’ici là?

Je ne sais pas pour vous, mais cette vie-là, je sais que je vais l’avoir. Je sais qu’elle est atteignable avec un peu d’effort. J’ai hâte, mais je ne suis pas pressé non plus. Je suis encore jeune, je sors souvent avec mes amis, avec mon copain. Nous sommes heureux, nous sommes amoureux. Bref, je vis bien, très bien.

Je vois cette vie à 35 ans et le mini-sacrifice de ne pas manger au restaurant tous les jours, de me faire des lunchs pour le travail, de ne pas voyager deux fois par année, ne pas acheter le nouveau Iphone, ne pas avoir le câble. Je crois fermement que ces petits ‘sacrifices’ en valent la peine.

 

Et toi, comment vous imagines-tu ta vie de jeune retraitée? Si tu es déjà jeune retraitée, ta vie ressemble à quoi?

 

AuthorLily

Je suis la petite retraitée: Lily, 22 ans. Ce blogue est un récit de mon parcours vers l’indépendance financière.
Suivez-moi dans ce périple. 👇😇

8 replies to Quand je serais une retraitée

  1. Je t’en reparle dans 1 jour 🙂

    • J’ai tellement hâte pour toi haha! 😀

      Tiens-nous au courant Mr. Jack!

  2. Ça m’a fait rire les commentaires que j’ai lu face à ton article du genre ” moi j’aime trop mon travail pour vouloir prendre ma retraite à 35 ans”. Je pense qu’ils ont passé à côté de la plaque, comme s’il pensait que tu allais faire la farniente à la journée longue.

    Moi, si j’étais retraitée demain, je ne sais pas trop ce que je ferais. Puisque la mienne sera minimum dans 15 ans, j’ai le temps d’y penser :P. Sinon il y a l’option de partir en semi-retraite dans 12 ans et continuer à travailler à temps partiel d’ici la vraie retraire; cela m’attire beaucoup.

    Être retraitée à temps partiel ou temps plein, j’essayerais de découvrir notre belle province à petit prix. Faire beaucoup de hiking et de siestes (lol). Mais me connaissant, je dois être active donc je me trouverais des organismes pour faire du bénévolat à chaque semaine; devenir vraiment plus active et m’entraîner plus sérieusement que 3-4x par semaine. Les possibilités sont infinies !

    • HAHA JE SAIS! J’aime mon travail, mais oh combien cette liberté de choisir ce que je fais en me levant m’attire. Et puis, il y a tellement de façon de contribuer à la société autre qu’en travaillant, comme tu le mentionne, le bénévolat!

      J’aime beaucoup l’idée de la retraite à temps partiel. Ça te donne du temps pour la transition. Le problème est de trouver un emploi ou de convaincre son employeur de te permettre de prendre une ‘semi-retraite’ à 35 ans sans perdre ton emploi… Étant donné que je travail dans le public, je ne vis pas ce stress. Nos conditions de travail sont super et on ne peut pas se faire renvoyer pour des raisons stupides comme celle-là. Mais pour ceux qui travaille dans le privé, c’est autre chose.

  3. Très intéressant! Je l’imagine un peu comme la tienne, en étant à mon compte et en famille.

    Évidemment, c’est un énorme changement de se figurer ça quand on est habitué de se lever tôt, métro, boulot, dodo… Mais c’est encourageant, malgré que ce soit dans plus de 10 ans dans mon cas. Je prévois continuer à gagner de l’argent en étant à la « retraite » mais ça demande quand même un budget relativement considérable pour maintenir un coût de la vie qui n’est certes pas de luxe mais qui est plus grand que celui de certaines personnes voulant atteindre la liberté financière en à peine quelques années.

    Continues ton blog, très intéressant à lire 🙂

    • En effet. De mon côté aussi, on parle de la retraite dans 13 ans. Bien des choses peuvent changer d’ici là, alors on en profite et on rêve à un futur sans tout le stress du chèque de paie.
      Merci Petes! 🙂

  4. Bonjour Lily,
    Pouvoir passer du temps avec ses enfants, il n’y a rien de mieux, je trouve ! Je n’ai pas eu cette chance, d’où ma raison de prendre ma retraite tôt également. En tout cas, merci pour le partage, j’adore ton article !

    • Merci beaucoup pour les bons mots. 🙂
      J’ai écrit cet article pour moi avant tout. Quand je me sens moins bien ou déprimée, je relis ce texte & ça me ramène vers le droit chemin hihi. Je suis certaine que tu réussiras toi aussi. 🙂

Comments are closed.